Distribution de fournitures scolaires dans la commune de Zè : L’ONG ONESIME...

Distribution de fournitures scolaires dans la commune de Zè : L’ONG ONESIME assiste les enfants issus de parents divorcés ou décédés

24
0
SHARE

L’Ecole Primaire Publique de HOUEZE, dans l’Arrondissement de Tangbo Djèvié, situé dans la Commune de Zè ; a été le 05 octobre 2017, le  cadre d’une cérémonie de remise de fournitures scolaires à quelques élèves défavorisés, de ladite localité.

Ils étaient au total 28 élèves issus de parents divorcés ou décédés, à bénéficier de cette œuvre de L’ONG ONESIME.

C’était en présence des parents d’élèves, du chef du village de Houézè, du bureau de l’Association de Parents d’Elève, et du corps enseignant.

Il s’agit d’un geste salué par le Directeur de l’EPP de Houézè qui, tout en remerciant l’ONG ONESIME, a montré du doigt l’opportunité d’une telle assistance, dans un contexte où le problème de manque de fournitures scolaires aux écoliers, se fait cruellement ressentir.

Les membres de l’Association des Parents d’Elève et le Chef du village, présents à cette cérémonie, ont également abondé dans le même sens.

 

Notons que ces fournitures sont les dons de la Présidente, des membres de l’ONG et de ses sympathisants.

 

Cette cérémonie a également été marquée par une sensibilisation à l’endroit des parents et des apprenants sur le rôle que doit jouer chaque partie pour faciliter non seulement l’accès à l’éducation, mais aussi le travail des enseignants.

 

C’était une occasion pour l’ONG d’expliquer aux écoliers l’importance de la scolarisation. Les parents ont également été sensibilisés sur le droit à la scolarisation des enfants, l’importance de l’habillement des écoliers en kaki, l’importance des fournitures scolaires, et le suivi des enfants durant leur scolarisation.

 

L’ONG ONESIME (Oasis Naturelle pour l’Emergence de la Solidarité et de la Malheureuse Enfance) est une association à but non lucratif, basée au Bénin depuis mars 2014. Elle a pour objectif : de recueillir et former les enfants victimes d’exploitation au travail ; d’œuvrer pour la scolarisation des enfants et surtout des jeunes filles en milieu rural et périurbain ; et d’apporter une assistance sociale aux personnes âgées abandonnées.

Précisons que l’ONG ONESIME met un accent particulier sur le cas des enfants issus des foyers divorcés, non seulement parce leur nombre ne cesse de croître, mais aussi parce qu’ils sont passés sous silence.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY