La Bourse de Shanghai plonge de plus de 7% en clôture

La Bourse de Shanghai plonge de plus de 7% en clôture

443
0
SHARE

La Bourse de Shanghai a plongé de plus de 7% vendredi, plombée par une contraction des opérations sur marge et par les inquiétudes grandissantes d’une surévaluation du marché après sa folle envolée des derniers mois.

L’indice composite shanghaïen a perdu 7,40%, ou 334,91 points, à 4.192,87 points, dans un volume d’échanges de 787,8 milliards de yuans (114,80 milliards d’euros).

La Bourse de Shenzhen s’est pour sa part effondrée de 7,87%, ou 213,75 points, à 2.502,96 points, dans des échanges de 555,1 milliards de yuans.

Les titres des sociétés technologiques, qui s’étaient particulièrement distingués dans la récente euphorie boursière, ont notamment alimenté la dégringolade des places chinoises.

De l’avis des analystes, ce nouveau repli reflétait une forte réduction du volume des opérations sur marge — dans lesquelles un investisseur s’endette et emprunte d’importants montants à une maison de courtage pour acheter des actions.

Le succès de cette technique (effet de levier) avait largement contribué depuis l’an dernier à l’euphorie des Bourses chinoises, qui avaient bondi d’environ 50% sur les cinq premiers mois de l’année.

Mais le phénomène a conduit à évoquer une inquiétante « bulle », nourrie à l’endettement et déconnectée de l’économie réelle, alors que les indicateurs reflètent une conjoncture toujours morose dans le pays.

Après avoir dépassé début juin les 5.000 points pour la première fois en sept ans, la Bourse de Shanghai subit depuis la semaine dernière un fort mouvement de correction, sur fond de prises de bénéfices et de reflux des opérations sur marge.

« Les investisseurs (recourant à l’effet de levier) ont réduit ou débouclé leurs positions sur le marché, et c’est la principale explication du plongeon en cours », a indiqué à l’AFP Zhang Gang, analyste du courtier Central China Securities.

Le volume de dette associée aux opérations sur marge à Shanghai avait chuté jeudi pour le quatrième jour consécutif, à 1.420 milliards de yuans, selon l’agence Bloomberg.

Par ailleurs, l’introduction de dizaines d’entreprises en Bourse ces dernières semaines a encore contribué à assombrir l’atmosphère.

Ces procédures de cotation mobilisent plusieurs jours durant des sommes colossales, bloquées par les investisseurs désireux d’acheter les actions fraîchement émises, ce qui contribue à réduire fortement la liquidité présente sur le marché.

NO COMMENTS