les gadgets, vedettes du Mobile World Congress de Barcelone

les gadgets, vedettes du Mobile World Congress de Barcelone

81
0
SHARE

Du petit robot capable de prendre la pose lorsque l’on pointe un appareil photo vers lui au traducteur de poche, voici un tour du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone en cinq gadgets.

– Les ampoules commandées par smartphone -Comment atténuer la luminosité dans son salon sans se lever de son canapé? Afin de répondre à ce dilemme vécu par des millions de paresseux, le Chinois Xiaomi, numéro quatre mondial du marché du smartphone, a présenté une nouvelle ampoule connectée, la Mi LED Smart Bulb, qui permet à l’utilisateur d’en contrôler la couleur et la luminosité grâce à une application sur mobile. Ou via l’assistant vocal d’Amazon Alexa.

Selon l’entreprise, l’ampoule propose 16 millions de couleurs différentes. A chacun son ambiance.

– Le robot de compagnie -L’entreprise sud-coréenne de robotique Torooc a attiré l’attention des visiteurs du MWC grâce à son petit robot de compagnie, Liku, qui marche et montre ses émotions presque aussi bien qu’un humain, avec ses grands yeux inspirés des mangas japonais.

Le robot, qui mesure 45cm et pèse 1,13kg, dispose d’une caméra frontale qui lui permet de capter les réactions de son interlocuteur et d’interagir. Si vous entrez dans une pièce et saluez Liku, ce dernier tournera son visage vers vous, vous regardera et sourira.

Son regard-manga peut exprimer des émotions telles que la surprise, la joie ou la tristesse mais également donner l’impression qu’il s’endort.

Face à un appareil photo, Liku va automatiquement sourire et prendre une pose amusée, jouant avec ses bras et ses jambes, même en cas de selfie.

« Nous avons réalisé Liku afin de lui donner une apparence adorable et de provoquer des sentiments positifs. Quand les gens regardent Liku, ils sourient naturellement. Nous espérons que Liku sera votre premier ami robot », explique le directeur du marketing de Torooc, JaeHee Chang.

Le robot devrait être disponible en début d’année prochaine, pour un prix qui devrait avoisiner les 2.500 dollars (2.200 euros).

– Le collier connecté pour chien -Présenté par la jeune pousse espagnole Dinbeat et baptisé DinbeatPRO, ce collier connecté pour chien permet, grâce à une batterie de capteurs, de mesurer la respiration, la température du corps, le niveau d’activité et la position de l’animal.

S’il existe déjà une multitude d’appareils connectés permettant aux propriétaires de surveiller la santé de leur animal favori, DinbeatPRO a été pensé pour être utilisé par les vétérinaires lors des hospitalisations de chiens.

« Jusqu’ici, les appareils médicaux utilisés avaient été pensés pour les humains, étaient bien plus complexes avec de nombreux câbles, l’animal devait donc être endormi » pour les utiliser, explique Marina Gomez de Tejada, directrice de projet chez Dinbeat.

– La litière pour chats connectée -Pour les propriétaires de chats, partir en vacances sans personne pour s’occuper de leur animal fait partie des pires cauchemars. Afin d’y remédier, la startup sud-coréenne PurrSong a lancé une litière connectée, LavvieBot, autonettoyante et pouvant en plus se remplir automatiquement.

Une fois que le chat a fait ses besoins dans la petite machine, LavvieBot passe silencieusement un rateau dans la litière avant d’ajouter quelques poignées de litière propre.

L’appareil peut même envoyer une notification par SMS quand le chat utilise sa litière ou lorsque la poubelle est pleine.

« Il s’adresse particulièrement aux propriétaires de chat qui n’ont pas le temps de s’en occuper tout le temps, ou qui veulent simplement avoir la liberté de ne pas avoir à nettoyer la litière tous les jours », explique la directrice marketing de PurrSong, Heaven Nam.

– Traducteur de poche -Création de la jeune entreprise néerlandaise Travis, ce traducteur de poche est capable de traduire en temps réel une conversation entre deux personnes parlant des langues différentes. Des écouteurs peuvent y être branchés.

L’appareil, dopé à l’intelligence artificielle, se connecte sans arrêt au cloud afin de traduire à peu près n’importe quoi, dans 105 langues différentes. 

L’utilisateur n’a plus qu’à choisir les deux langues concernées par commande vocale puis commencer sa conversation. Il pourra entendre la traduction quasiment en temps réel.

NO COMMENTS