NBA – LeBron James qualifie Cleveland et poursuit sa série

NBA – LeBron James qualifie Cleveland et poursuit sa série

104
0
SHARE

LeBron James a, comme souvent, répondu présent en situation de crise: avec ses 45 points, la superstar de Cleveland a fait plier Indiana (105-101) dimanche et a passé le 1er tour des play-offs NBA pour la 13e fois en 13 participations.

Quand « King James » dispute un match N.7, la « finale » d’une série des play-offs, il sort le grand jeu, comme il l’avait fait lors de la finale 2016 contre Golden State où il avait offert son premier titre NBA à Cleveland avec ses 27 points et un contre monumental en fin de match.

Contre Indiana, il n’y avait pas de titre NBA à aller chercher, mais il lui fallait préserver sa réputation de roi du match N.7 (5 victoires en sept matches) et de joueur qui n’a jamais mordu la poussière dès le 1er tour.

James, 33 ans, a écoeuré d’entrée les Pacers en réussissant ses sept premiers tirs et en ralliant les vestiaires à la pause avec 26 points, cinq passes décisives et quatre rebonds.

Malgré ses neuf points d’avance en fin de 2e période (54-43), Cleveland s’est fait peur à cause d’un nouveau 3e quart-temps désastreux.

Les Cavaliers, soudain mal inspirés (7 ballons perdus), ont laissé les Pacers revenir au score et même les dépasser brièvement (61-58).

– « Un très bon test » –

Sous l’impulsion de James, du revenant Tristan Thompson (15 pts et 10 rbds), titularisé pour la première fois, et de Kevin Love, à l’efficacité à trois points retrouvée, la franchise de l’Ohio est repassée en tête, sans toutefois se libérer.

Elle a tremblé quand son joueur-vedette, victime de crampes, a dû regagner, brièvement, les vestiaires en début de 4e période.

A 50 secondes de la fin du temps réglementaire, Indiana, porté par Victor Oladipo (30 pts), est revenu à quatre points (100-96).

Mais l’inévitable « King James », avec un panier, un lancer franc et un rebond défensif, a assuré dans le final la victoire et la qualification de son équipe (quatre victoires à trois).

« C’est dur de décrire ce qu’il fait, c’est le meilleur joueur du monde, il a nous encore porté sur ses épaules », a apprécié son entraîneur Tyronn Lue, soulagé.

Une élimination prématurée et inédite aurait sans doute signalé le départ de James à l’intersaison. Ce scénario reste d’actualité, mais Cleveland peut encore espérer le convaincre de rester en allant loin lors de ces play-offs 2018.

L’intéressé qui a dépassé les 40 points pour la troisième fois dans cette série et a réussi le 3e match N.7 le plus prolifique de l’histoire, ne cachait pas son soulagement.

– Harden assomme Utah –

« C’était un 1er tour difficile, Indiana a vraiment très bien joué, à un niveau qui n’a rien à envier personne, ils ont avec Vic (Oladipo) un joueur qui a fait d’énormes progrès et qui peut porter cette équipe pour les années à venir », a-t-il reconnu.

« C’était un très bon test pour nous, pour moi personnellement d’un point de vue physique, mais ce sont les play-offs, on sait à quoi s’attendre », a insisté le quadruple meilleur joueur de NBA.

« Je fais tout ce que je dois faire pour que mon équipe gagne », a-t-il conclu.

Au prochain tour, à partir de mardi, Cleveland sera opposé à Toronto, meilleure équipe de la saison régulière, que les Cavaliers ont éliminé en 2016 (finale de conférence, 4-2) et en 2017 (2e tour, 4-0)

A l’Ouest, Houston a débuté son 2e tour en surclassant Utah 110 à 96 grâce aux 41 points de James Harden.

L’issue de la rencontre était décidée avant même la pause, puisque les Rockets ont regagné les vestiaires avec 25 points d’avance.

Epuisé par l’enchaînement des matches et voyages, Utah n’a jamais fait illusion, d’autant que la franchise de Salt Lake City était privée de son meneur Ricky Rubio, blessé et que son pivot français Rudy Gobert était dans un jour sans en défense.

NO COMMENTS