Poutine condamne les heurts devant le Parlement à Kiev

Poutine condamne les heurts devant le Parlement à Kiev

445
0
SHARE

Le président Vladimir Poutine a condamné vendredi les « événements tragiques » qui se sont déroulés devant le parlement à Kiev en début de semaine, où des affrontements entre forces de l’ordre et militants d’extrême droite ont fait trois morts et une centaine de blessés.

Commentant pour la première fois ces heurts qui ont suivi l’adoption lundi par les députés ukrainiens d’une réforme constitutionnelle controversée, M. Poutine a évoqué « un nouvel exemple de confrontation politique en Ukraine ».

Trois membres de la Garde nationale ukrainienne sont morts des suites de leurs blessures après le jet d’une grenade de combat par l’un des manifestants, dont la majorité étaient affiliés au parti d’extrême droite Svoboda.

Selon M. Poutine, la réforme constitutionnelle défendue par le président ukrainien Petro Porochenko, qui accorde plus d’autonomie aux régions séparatistes prorusses de l’Est, n’est qu’un « prétexte pour l’intensification de la lutte pour le pouvoir » dans le pays.

Interrogé sur la suite des événements, le président russe a répondu: « Cela ne dépend pas de nous, cela dépend de l’Ukraine, du peuple ukrainien et de combien de temps il va encore supporter cette chienlit. »

Vladimir Poutine a néanmoins souligné qu’il était « crucial » que Kiev accorde davantage d’autonomie aux représentants des régions séparatistes de Donetsk et de Lougansk, comme le prévoient les accords de paix de Minsk 2 signés en février.

Les amendements constitutionnels à l’origine des heurts de lundi à Kiev sont jugés trop douloureux par beaucoup d’Ukrainiens qui y voient une concession inacceptable faite aux rebelles et à Moscou après seize mois d’un conflit ayant fait plus de 6.800 morts.

Le texte doit être approuvé en deuxième lecture à une date encore non fixée, ce qui pourrait s’avérer plus compliqué, la majorité des deux tiers étant nécessaire.

NO COMMENTS