Rencontre entre Trump et Kim: un « pas dans la bonne direction » (Lavrov)

Rencontre entre Trump et Kim: un « pas dans la bonne direction » (Lavrov)

168
0
SHARE

L’annonce d’une rencontre entre le leader nord-coréen Kim Jong Un et le président américain Donald Trump prévue d’ici la fin mai est un « pas dans la bonne direction », a estimé vendredi à Addis Abeba le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

« C’est un pas dans la bonne direction. Nous espérons que cette rencontre va avoir lieu », a déclaré M. Lavrov lors d’une conférence de presse conjointe avec le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki.

« Certainement, nous en avons besoin pour normaliser la situation dans la péninsule coréenne », a ajouté le chef de la diplomatie russe, au dernier jour d’une tournée qui l’a mené dans cinq pays africains (Angola, Namibie, Mozambique, Zimbabwe et Ethiopie).

Donald Trump a répondu positivement à la proposition de Kim Jong Un de se rencontrer et cette entrevue pourrait avoir lieu d’ici la fin mai, a annoncé jeudi à Washington un haut responsable sud-coréen, Chung Eui-yong.

Cette annonce spectaculaire a été faite à la Maison Blanche et fait suite à des contacts entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.

Kim Jong Un s’est également engagé à œuvrer à la « dénucléarisation » de la péninsule coréenne et a promis de s’abstenir « de tout nouveau test nucléaire ou de missile », a dit M. Chung, qui est le conseiller national sud-coréen à la sécurité. Il venait de rencontrer le président Trump et plusieurs responsables américains.

La Maison Blanche a confirmé que Donald Trump avait accepté l’invitation de Kim Jong Un dans un lieu restant à déterminer.

M. Lavrov a également accueilli avec satisfaction l’annonce de la tenue d’un sommet intercoréen fin avril, le troisième de l’histoire.

Engagée depuis les Jeux olympique d’hiver en Corée du Sud le mois dernier, cette détente sur le dossier nord-coréen s’est considérablement accélérée ces derniers jours.

Elle fait suite à plusieurs mois de guerre des mots entre Pyongyang et Washington sur fond de progrès de la Corée du Nord sur ses programmes nucléaire et balistique.

NO COMMENTS