US Open – Djokovic: le tournoi doit « s’occuper » du manque d’air sur...

US Open – Djokovic: le tournoi doit « s’occuper » du manque d’air sur les courts

90
0
SHARE

Novak Djokovic, comme beaucoup de joueurs, souffre de l’humidité qui enveloppe New York depuis le début de l’US Open, et a estimé mercredi après sa qualification pour les demi-finales que le tournoi devait « s’occuper » de la question du manque d’air sur les courts de Flushing Meadows.

« Je n’ai jamais autant transpiré qu’ici, c’est incroyable. Je dois prendre au moins dix tee-shirts par match ! Et au bout de deux jeux, je suis trempé », a décrit l’ex-N.1 mondial en conférence de presse après sa qualification pour le dernier carré aux dépens de l’Australien John Millman (55e) en trois sets (6-3, 6-4, 6-4).

« De jour comme de nuit, il n’y a pas d’air du tout en bas (sur le court, ndlr). On se croirait dans un sauna ! », a-t-il décrit.

« Je pense que le tournoi doit s’occuper de cette question », a estimé le Serbe.

« Bien sûr, c’est fantastique d’avoir un toit. La pluie n’interrompt pas les matchs. Mais avec tous les abandons qu’il y a eu au premier tour, et tous les joueurs qui ont du mal à respirer, en particulier sur le court Arthur-Ashe où l’air ne circule pas du tout, surtout au niveau du court, je pense que c’est quelque chose à quoi il faut réfléchir, qu’il faut prendre en considération et dont il faut s’occuper », a-t-il développé.

Au premier tour, une touffeur suffocante avait contraint plusieurs joueurs à abandonner.

Lundi, c’est Roger Federer qui avait été affaibli par cette humidité étouffante en huitièmes de finale.

Puis mercredi, au cours du match entre Djokovic et Millman, l’humidité était si envahissante – d’un taux supérieur à 75% – qu’à 2-2 dans le deuxième set, alors qu’il n’y avait pas de changement de côté, l’Australien, imbibé de la casquette aux baskets, a quitté le court quelques instants pour se changer de la tête aux pieds.

Un point prévu par le règlement de l’ITF, pour « équipement devenu inadapté », a précisé le tournoi dans un communiqué.

NO COMMENTS