fbpx
SIKKA TV

Burkina Faso: Kaboré, “président diesel” favori de la présidentielle

Roch Marc Christian Kaboré, à la tête du Burkina Faso depuis 2015,  apparaît comme le grand favori de l’élection présidentielle dimanche, malgré un bilan miné par une descente aux enfers sécuritaire face aux groupes jihadistes.

“C’est le grand favori face à une opposition qui n’est pas parvenue à faire bloc derrière un seul candidat”, explique Drissa Traoré, enseignant en sciences politiques.

En 2015, un an après la chute de Blaise Compaoré, renversé par une insurrection populaire après 27 ans de pouvoir, l’élection de M. Kaboré dès le premier tour avec 53,49% des voix, avait suscité de grands espoirs de développement et de changement au “pays des hommes intègres”.

Il avait su rassembler aussi bien des anciens du régime Compaoré que ses opposants. 

Cinq ans plus tard, le Faso s’est enfoncé dans le chaos avec des attaques de groupes jihadistes quasi quotidiennes, ayant fait plus de 1.200 morts en cinq ans, des pans entiers du pays échappant à l’autorité de l’Etat, et les forces de l’ordre semblant incapables d’enrayer la spirale de violences. 

Mais M. Kaboré, de l’ethnie majoritaire mossi, ancien banquier et homme réputé consensuel, semble pour l’heure être passé entre les gouttes de la sanction populaire.

“Il faut saluer le président Kaboré dont le travail et le courage ont permis au pays de ne pas sombrer”, estime Clément Sawadogo, vice-président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir).

Avec AFP

ARTICLES SIMILAIRES

Présidentielle en Côte d’Ivoire: victoire de Ouattara reconnue en Afrique, nouvelles violences

SIKKA TV

Présidentielle américaine: ce que l’on sait

SIKKA TV

Cap-Vert: découverte de dix corps après le naufrage de migrants

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies