Cameroun: un foyer de grippe aviaire identifié à Yaoundé

Cameroun: un foyer de grippe aviaire identifié à Yaoundé

1385
0
SHARE
Photo de pintades fermières Label Rouge prise chez un producteur de volailles de Saint Mazan (Lot et Garonne), le 27 Novembre 2008. Les volailles fermières Label Rouge sont élevées depuis 1960 selon un mode de production fermier, en plein air, dans le respect d’un cahier des charges Label Rouge officiel homologué par les Pouvoirs publics français. Ce mode de production garantit ainsi le respect du bien-être des animaux et de l’environnement, ainsi qu’une qualité gustative supérieure de la viande des volailles Label Rouge. AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER / AFP / JEAN-PIERRE MULLER

Un foyer de grippe aviaire H5N1 a été identifié dans une ferme avicole de Yaoundé, tuant près de 15.000 volailles en trois jours, a rapporté jeudi la radio d’Etat camerounaise.

Le virus a été détecté au complexe avicole de Mvog-Betsi, en périphérie de Yaoundé, suite au constat d’une “forte mortalité de la volaille” dans cette ferme, a annoncé la radio, précisant que “près de 15.000” volailles sur les 33.000 que compte le site sont mortes.

Les décès ont été enregistrés en trois jours, entre le 20 et le 23 mai, selon un bulletin d’analyse du Laboratoire national vétérinaire (Lanavet) consulté par l’AFP.

Les volailles mortes ont été incinérées et le reste du cheptel a été abattu, tandis que l’accès à la zone infectée est désormais interdit, d’après la radio qui cite le gouvernement.

Un seul foyer a été décelé jusqu’à présent, et aucun cas de contamination humaine n’a été officialisé, mais le gouvernement assure que des dispositions ont été prises “au cas où un individu serait contaminé”, sans toutefois préciser lesquelles.

Les autorités affirment que le traitement d’éventuelles personnes contaminées sera “gratuit”.

En 2006, plusieurs pays africains, dont le Cameroun, avaient été touchés par le virus H5N1 qui frappaient alors également les volailles d’une quarantaine de pays d’Asie et d’Europe.

Plusieurs cas de volailles infectées avaient été identifiées dans deux dix provinces du Cameroun, dans le nord du pays.

NO COMMENTS