fbpx
SIKKA TV

Ethiopie: l’armée bombarde de nouvelles cibles au Tigré, 17 officiers accusés de trahison

Ecouter l'article

L’armée éthiopienne a annoncé mercredi avoir bombardé des dépôts d’armes et de carburants dans la région dissidente du Tigré, où le gouvernement mène depuis une semaine une opération militaire qui a poussé plus de 8.000 personnes à trouver refuge au Soudan voisin.

Le Front de libération des peuples du Tigré (TPLF), qui dirige la région, défie l’autorité du gouvernement fédéral depuis plusieurs mois.

Lira aussi : Ethiopie: l’UA appelle à la cessation des hostilités au Tigré

L’Ethiopie a déjà mené plusieurs frappes aériennes depuis le début de l’opération lancée le 4 novembre au Tigré par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed en réponse, selon lui, aux attaques de deux bases de l’armée éthiopienne sur place par les forces du TPLF, ce que celui-ci a démenti.

Mercredi, le chef de l’armée de l’air éthiopienne, le général Yilma Merdassa a déclaré que de nouveaux bombardements aériens avaient visé “des dépôts d’armes et de carburant ainsi que d’autres zones que la junte du TPLF avait prévu d’utiliser”, a rapporté sans autre précision la radio-télévision Fana BC (FBC), affiliée au pouvoir.

Parallèlement, le chef de la “division endoctrinement” de l’armée, Mohammed Tessema, a affirmé à l’agence de presse officielle Ethiopian News Agency que la localité tigréenne d’Humera, frontalière du Soudan et de l’Erythrée, était “sous contrôle total” de l’armée.

“L’armée est actuellement en train de reprendre des sites sur la route entre la localité d’Humera et celle de Sheraro”, plus au sud, a-t-il ajouté.

Lire aussi : Ethiopie: le conflit au Tigré menace de s’étendre vers le sud

En raison du blackout sur les communications au Tigré et des restrictions aux déplacements des journalistes, il est impossible de vérifier ces assertions de source indépendante.

Avec AFP

ARTICLES SIMILAIRES

Côte d’Ivoire: la CPI statue sur l’acquittement de l’ex-président Gbagbo

SIKKA TV

Guinée: début de vaccination anti-Ebola pour en finir “en 6 semaines”

SIKKA TV

Covid-19 : l’Iran ne veut importer que les vaccins de ses alliés

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies