fbpx
SIKKA TV

Foot: Les arrestations ne sont “pas bonnes pour l’image” du Barça, estiment Koeman et Tebas

Ecouter l'article

“Ce n’est pas bon pour l’image du club”: l’entraîneur du FC Barcelone, Ronald Koeman, comme le président de la Liga ont regretté mardi la mauvaise publicité faite au club espagnol après les arrestations et perquisitions menées dans le cadre de l’enquête sur le “Barçagate”.

“Je pense que ce n’est pas bon pour l’image du club et qu’il faut attendre de voir ce qu’il peut se passer”, a déclaré Ronald Koeman lors d’une conférence de presse avant la demi-finale retour mercredi de la Coupe du Roi contre Séville.

Le Néerlandais a souligné qu’il n’était pas encore au club lorsque les faits présumés se sont déroulés, mais il a reconnu s’être senti “très mal lorsque la nouvelle est sortie (lundi) parce que je connais bien Bartomeu ainsi qu’Oscar Grau”, deux des quatre personnes interpellées lundi.

Lire aussi : Football : le siège du FC Barcelone perquisitionné, plusieurs arrestations

“Bartomeu a toujours été à mes yeux une personne exceptionnelle”, a-t-il expliqué à propos de l’homme qui l’a recruté l’été dernier, avant d’ajouter: “Nous devons nous concentrer sur notre travail et regagner du terrain (face à Séville), pour le reste on n’y peut rien, mais encore une fois, ce n’est pas bon pour l’image du club”.

L’ex-président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu, son ancien bras droit Jaume Masferrer, ainsi que deux dirigeants actuels du club, le directeur général, Oscar Grau, et le directeur juridique, Roman Gomez Ponti, ont été arrêtés lundi.

Ces deux derniers ont été relâchés le jour même tandis que Bartomeu et Masferrer ont été remis en liberté provisoire après avoir été entendus par la juge d’instruction mardi matin.

Cette vaste opération policière, avec des perquisitions au Camp Nou, siège du club, ont eu lieu dans le cadre de l’enquête sur le “Barçagate”, une campagne présumée de calomnies visant des figures du club, toutes critiques à l’endroit de Bartomeu, parmi lesquelles Gerard Piqué ou Lionel Messi.

Javier Tebas, le président de la Liga, a lui aussi déploré cette mauvaise publicité faite au club et plus largement au championnat espagnol : “ce qu’il s’est passé hier n’est bon ni pour le Barça ni pour la Liga”.

Il a dit espérer “qu’il n’y a eu aucun franchissement de ligne rouge car les dommages en termes de réputation sont importants pour Barcelone, bien (que Bartomeu) n’en soit plus le président actuellement”.

ARTICLES SIMILAIRES

Guinée-Conakry : face au retour d’Ebola, l’OMS va envoyer rapidement de l’aide

SIKKA TV

Le Sri Lanka renvoie des déchets au Royaume-Uni après une bataille judiciaire

SIKKA TV

Le Nigeria rouvre ses frontières terrestres après 18 mois de fermeture (présidence)

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies