fbpx
SIKKA TV

Hong Kong: des milliers d’habitants confinés dans un quartier touché par le virus (médias)

Ecouter l'article

Des milliers d’habitants d’un des quartiers les plus pauvres et densément peuplés de Hong Kong seront contraints dans la nuit de vendredi à samedi de rester chez eux dans le cadre du premier confinement ordonné par les autorités depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Cette mesure interdit à toute personne vivant dans des immeubles situées dans une  zone géographique délimitée, où un nombre croissant de cas a été enregistré ces derniers jours, de quitter son domicile à moins de présenter un test négatif, selon des médias.

Cette mise en quarantaine, qui concerne quelque 150 immeubles et jusqu’à 9.000 personnes, doit entrer en vigueur à minuit dans la nuit de vendredi à samedi et quelque 1.700 policiers seront déployés pour veiller à son respect, selon le quotidien South China Morning Post. 

Elle ne devrait être levée que lorsque l’ensemble de la population aura été testé.

Les autorités sanitaires ont refusé de commenter cette information lors d’un point presse organisé vendredi mais de nombreux médias en ont fait état toute la journée, citant des responsables gouvernementaux.

Hong Kong a été l’un des premiers endroits de la planète à être touché par le coronavirus après son apparition dans la Chine continentale voisine.

La ville, qui du fait de sa densité ne craint rien de plus qu’une épidémie de grande ampleur, a totalisé depuis le début moins de 10.000 cas et quelque 170 décès ont été formellement attribués au Covid-19.

Les quelque 7,5 millions d’habitants de Hong Kong vivent depuis un an au rythme de restrictions plus ou moins fortes, qui se sont avérées efficaces pour empêcher une flambée du nombre de cas de coronavirus.

Au cours des deux derniers mois, le territoire a été frappé par une quatrième vague d’infections, et les autorités ont pris de nouvelles restrictions.

Des foyers épidémiques sont apparus dans le quartier de Yau Tsim Mong, un quartier défavorisé où les logements sont parmi les plus exigus de la planète.

Hong Kong figure parmi l’une des villes les plus riches du monde mais elle souffre de profondes inégalités, d’une grave pénurie de logements et de loyers exorbitants.

La superficie moyenne d’un logement à Hong Kong est de 46 mètres carrés.

Nombreux sont ceux qui vivent dans des appartements divisés en un maximum d’espaces ne dépassant pas les 5 mètres carrés et parfois même moins. Ils partagent les mêmes sanitaires.

C’est dans ce type d’immeubles délabrés, souvent sans ascenseur, qu’ont été recensés des foyers épidémiques.

Avec AFP

ARTICLES SIMILAIRES

France: deux morts dans l’accident d’un avion de tourisme

SIKKA TV

Nouvelle attaque dans le sud-est du Nigeria: 4 policiers tués

SIKKA TV

Coronavirus : l’OMS veut que des pays partagent leurs doses de vaccin

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies