fbpx
SIKKA TV

Jour de vote en Tanzanie, le “bulldozer” Magufuli en lice pour un second mandat

Ecouter l'article

Les Tanzaniens ont commencé à voter mercredi matin pour élire leurs président et députés, le chef de l’Etat sortant John Magufuli, surnommé le “bulldozer”, affrontant l’opposant Tundu Lissu qui a su revigorer l’opposition, largement étouffée durant le quinquennat qui s’achève.

Sur l’archipel semi-autonome de Zanzibar, coutumier des violences électorales, la situation s’était nettement tendue mardi, le candidat de l’opposition – brièvement interpellé – accusant les forces de sécurité d’avoir tué 10 personnes, ce que la police dément.

Mercredi matin, dans le quartier de Garagara en périphérie de Stone Town à Zanzibar, où la police avait tiré des gaz lacrymogènes et des balles réelles mardi, Mnao Haji, 48 ans, a expliqué à l’AFP être venue tôt au bureau de vote pour pouvoir rentrer rapidement chez elle.

“Pendant les échauffourées avec la police, une grenade lacrymogène a atterri dans ma maison. Je criais, je pleurais, j’étais désemparée. Mon coeur battait très fort et je priais”, a-t-elle témoigné, tandis qu’une dizaine de soldats et policiers étaient stationnés à l’extérieur du bureau de vote.

Plus de 29 millions d’électeurs sont appelés aux urnes de 07H00 à 16H00 (04H00 à 13H00 GMT) en Tanzanie continentale et 556.000 sur l’archipel semi-autonome de Zanzibar, qui constituent ensemble la République unie de Tanzanie (environ 58 millions d’habitants).

A Zanzibar, les électeurs votent non seulement au scrutin national (présidentielle, législatives), mais également pour désigner le président et les parlementaires de l’archipel.

Plusieurs correspondants de l’AFP ont confirmé l’ouverture des bureaux de vote dans le pays, notamment à Dodoma la capitale administrative, à Arusha la grande ville du Nord, ou encore Moshi, une ville située près d’Arusha, au pied du Kilimandjaro, le plus haut sommet d’Afrique.

Avec AFP

ARTICLES SIMILAIRES

Les Etats-Unis commémorent la fin de l’esclavage, anniversaire à l’écho renforcé

SIKKA TV

Haïti : les assassins du président traqués par la police

SIKKA TV

Pollution pétrolière au Nigeria: Shell accepte de payer 95 millions d’euros aux communautés

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies