fbpx
SIKKA TV

La famille Floyd, puissant porte-voix de la lutte contre les violences policières

Ecouter l'article

Avec leurs larmes, leur indignation et leur solidarité, les membres de la famille Floyd sont devenus en un an des ambassadeurs très efficaces de la lutte contre les violences policières aux Etats-Unis, prenant la tête d’une coalition informelle de parents endeuillés.

“Ca m’est tombé dessus: je dois être sa voix puisqu’il n’est plus là”. Pour Bridgett Floyd, ce nouveau rôle s’est imposé peu après la mort de son frère George, le 25 mai 2020 sous le genou d’un policier blanc de Minneapolis, qui a suscité l’émoi dans le monde entier. 

Dimanche, à l’avant-veille du premier anniversaire de ce jour funeste, elle défilera dans la métropole du Nord du pays avec d’autres familles afro-américaines meurtries. A ses côtés, il y aura notamment Sybrina Fulton, la mère de Trayvon Martin, dont la mort en 2012 en Floride a donné naissance au mouvement “Black Lives Matter” (les vies noires comptent).

Attachée au “collectif”, cette organisation refuse d’avoir un dirigeant ou un porte-parole unique, et ses appels à “couper les fonds de la police” lui ont aliéné une partie de la population. Dans ce contexte, les proches de victimes de la police sont devenus les visages – intouchables – de la lutte, avec la famille Floyd aux avant-postes.

“Nous voulons que le monde voie combien nous, les familles, souffrons, parce que la police nous a enlevé un être cher”, a expliqué Bridgett Floyd, interrogée par l’AFP lors d’un point-presse. “Nous ressentons la même douleur, les mêmes difficultés, alors nous faisons front commun.”

Travaillant main dans la main avec le célèbre avocat Ben Crump et le révérend Al Sharpton, la fratrie Floyd a, depuis un an, endossé ce rôle sans rechigner, se démenant pour porter les appels antiracistes dans toutes les enceintes.

“Au début pour nous, c’était intime” a confié à l’AFP Shareeduh Tate, une cousine du défunt. “Mais on a très vite compris que c’était bien plus important que notre perte personnelle et on s’est tous mis d’accord pour être actifs et faire en sorte que sa mort ne soit pas vaine.”

– “Inacceptable” –

Dès juin, Philonise Floyd, le petit frère de George, a exposé son chagrin au sein même du Congrès, suppliant les élus de réformer la police. Une semaine plus tard, dans une vidéo diffusée à l’ONU, il appelait la communauté internationale à former une commission d’enquête indépendante sur les violences policières aux Etats-Unis.

Depuis, les Floyd ont régulièrement mis leur nom au service d’autres familles pour faire émerger d’autres drames moins médiatisés. Ils étaient encore le 13 mai à Houston pour “honorer” Pamela Turner, une femme noire abattue deux ans plus tôt par un policier. 

Un mois plus tôt, ils avaient tenu une conférence de presse à Minneapolis avec les parents de Daunte Wright, un jeune homme tué par une policière qui a confondu son arme de service et son taser. “Une erreur, c’est inacceptable !”, avait lancé le neveu de George Floyd, Brandon Williams, en exigeant “des réformes de la police”.

Philonise Floyd assume ce rôle de porte-voix. “Je ne me bats plus pour George mais pour chaque personne dans le monde entier”, a-t-il expliqué à la presse le 20 avril, juste après qu’un jury eut déclaré le policier blanc Derek Chauvin coupable du meurtre de son aîné.

La famille, qui a par ailleurs obtenu 27 millions de dollars de dommages et intérêt dans un accord avec la mairie de Minneapolis, s’est serré les coudes pendant toute la durée de ce procès hors norme. 

Pandémie oblige, un seul siège leur était réservé dans la salle d’audience. Frères, soeurs, oncles, tantes, cousins, venus du Texas, New York ou du Dakota du Sud, se sont organisés pour l’occuper à tour de rôle.

Face à l’avocat de la défense, qui a tenté de dépeindre George Floyd comme un homme drogué et violent, ils ont affiché la force de leur clan, leur solidarité. La chaise réservée aux proches de Derek Chauvin est, elle, restée quasiment toujours inoccupée.

ARTICLES SIMILAIRES

Ethiopie: les autorités du Tigré revendiquent le tir de roquettes sur l’Erythrée

SIKKA TV

Burkina: sept soldats tués dans une embuscade dans le Nord

SIKKA TV

Boris Johnson a félicité de vive voix Joe Biden pour le féliciter après son élection

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies