fbpx
SIKKA TV

Le Mexique poursuit des fabricants d’armes américains

Ecouter l'article

Le Mexique a intenté mercredi une action en justice devant un tribunal fédéral de Boston, au nord-est des Etats-Unis, contre les principaux fabricants d’armes américains, a annoncé mercredi le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard. 

Le ministre a dénoncé un “commerce illicite” sur le territoire mexicain qui cause des “dommages directs” au pays.

“Nous sommes confiants dans la qualité juridique de ce que nous présentons, nous allons plaider avec tout le sérieux nécessaire. Nous gagnerons ce procès et nous réussirons à réduire de manière drastique le trafic illicite d’armes au Mexique”, a ajouté M. Ebrard lors d’une conférence de presse.

Parmi les entreprises accusées par le Mexique figurent Smith & Wesson, Beretta, Colt, Glock, Century Arms, Ruger et Barrett, qui produisent plus de 68% des plus d’un demi-million d’armes introduites clandestinement au Mexique chaque année, selon les informations figurant dans la plainte mexicaine.

M. Ebrard a affirmé qu’il n’y avait aucun précédent à ce que le gouvernement mexicain “participe à un litige de cette nature” devant un tribunal américain, et que la démarche avait l’aval du président Andrés Manuel López Obrador.

Le ministre des affaires étrangères a expliqué que l’action en justice visait à ce que les fabricants dédommagent le gouvernement mexicain pour les dommages causés par leurs “pratiques négligentes”.

La plainte demande également des mesures pour “surveiller et mettre au pas” les fabricants et les distributeurs d’armes.

M. Ebrard a même accusé les fabricants américains de développer des types d’armes spécialement pour les trafiquants de drogue mexicains.

“C’est pour cela que ces armes sont faites : être achetées. Elles ont plus de valeur, elles ont une autre esthétique et s’utilisent différemment”, a expliqué le ministre des Affaires étrangères.

Le trafic illégal d’armes figure au centre des relations bilatérales entre le Mexique et son voisin américain qui constitue le principal marché des puissants cartels de la drogue.

Plus de 17.000 meurtres commis au Mexique en 2019 ont impliqué l’utilisation d’armes importées illégalement depuis les Etats-Unis, selon des données du gouvernement mexicain. 

ARTICLES SIMILAIRES

RDC: exploitation clandestine persistante à la mine des bombes atomiques de 1945

SIKKA TV

Coronavirus – Quatre vaccins contre le Covid-19 sont en développement à Cuba dont un qui est sous forme de spray nasal

SIKKA TV

Soudan du Sud: combats meurtriers entre factions rivales du parti du vice-président Riek Machar

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies