fbpx
SIKKA TV

Nigeria: 30 “bandits” tués par la police dans le nord-ouest

Ecouter l'article

La police au Nigeria a affirmé avoir tué 30 hommes armés appartenant à des bandes criminelles, appelés “bandits”, qui ont attaqué mardi matin quatre villages dans le nord-ouest du pays, tuant 10 civils.  

Des hommes armés ont lancé mardi matin des attaques sur les villages de Gobirawa, Gora, Rini et Madoti Dankule situés dans l’Etat Zamfara. 

Au moins 10 villageois sont morts au cours de ces différentes attaques, selon le porte-parole de la police de Zamfara, Mohammed Shehu, dans un communiqué. 

La police qui s’est déployée pour combattre ces groupes armés “ont neutralisé trente bandits, les autres ont fui dans la forêt”, ajoute le communiqué.

Depuis une dizaine d’années, des groupes criminels, appelés “bandits” par les autorités, terrorisent les populations du nord-ouest et du centre du Nigeria. 

Ils attaquent des villages, volent du bétail et enlèvent sur les routes des personnalités locales ou des voyageurs contre rançon. 

Ils opèrent à partir de camps situés dans la forêt de Rugu qui s’étend sur les Etats de Zamfara, Katsina, Kaduna et du Niger.

L’armée nigériane s’est déployée dans la région en 2016 et un accord de paix avec certains de ces hommes armés a été signé en 2019 mais les exactions se sont poursuivies. 

Ces derniers mois, ces gangs – qui agissent a priori par appât du gain et sans raison idéologique – ont multiplié les attaques visant des écoles, provoquant l’émoi dans le monde entier.

ARTICLES SIMILAIRES

Covid en RDC: un étudiant qui ne portait pas de masque tué par un policier

SIKKA TV

En Guinée Équatoriale, le fardeau des classes surpeuplées malgré le coronavirus

SIKKA TV

Nouveau massacre dans l’ouest du Niger, au moins 37 civils tués

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies