fbpx
SIKKA TV

Présidentielle en Côte d’Ivoire: la bombe des tensions ethniques

Ecouter l'article

A quelques jours de la présidentielle en Côte d’Ivoire, armés de machettes et gourdins, des jeunes Agnis, ethnie du sud, sillonnent les rues de Bongouanou à la recherche de Dioulas, ethnie du nord. Dans le quartier dioula, des jeunes regroupés sont aussi prêts à en découdre.

L’annonce de la candidature du président Alassane Ouattara, originaire du nord, à un troisième mandat controversé à la présidentielle du 31 octobre a donné le coup d’envoi de la campagne, mais aussi de violences ethniques entre communautés favorables à l’opposition ou au pouvoir.

Le schéma est invariablement le même depuis le mois d’août: une manifestation politique s’envenime et vire à l’affrontement entre l’ethnie locale et les Dioulas, réputés pro-Ouattara.

Cela s’est passé au moins à quatre reprises dans ces localités du quart sud-est: Daoukro, au moins 3 morts, Divo, au moins 6 morts, Bongouanou, au moins 2 morts, Dabou, 16 morts, soit au total une trentaine de morts.

Avec AFP

ARTICLES SIMILAIRES

Bénin: l’avocat de Sébastien Ajavon dénonce «un recul des libertés publiques sans précédent»

SIKKA TV

RDC: nomination d’un nouveau gouvernement, entièrement acquis au président Tshisekedi

SIKKA TV

Etats-Unis : Un policier licencié après l’interpellation musclée d’un militaire noir

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies