fbpx
SIKKA TV

Tanzanie: l’opposant Lissu déterminé à poursuivre son combat pour la démocratie

Ecouter l'article

Réfugié en Belgique, le principal opposant tanzanien Tundu Lissu ne sait pas quand il retournera dans son pays mais ce survivant est déterminé à “continuer la lutte” pour la démocratie.

“Je rentrerai. Je ne sais pas quand mais je ne peux pas rester en Europe indéfiniment. Le plus important maintenant, c’est de poursuivre la lutte”, a déclaré à l’AFP l’ancien candidat à la présidence de son pays, contraint de fuir pour des raisons de sécurité et de santé.

Il a éprouvé dans sa chair ce que peut coûter de s’opposer au pouvoir tanzanien après une tentative d’assassinat en 2017, à motivation politique selon lui. Grièvement blessé par balles, il avait été évacué en Belgique où il a subi plusieurs opérations.

Il est aujourd’hui de retour dans la ville flamande de Tirlemont (Tienen en néerlandais) qu’il avait quittée en juillet pour faire campagne contre le président John Magufuli. Ce dernier a réélu fin octobre avec plus de 84% des voix et son parti (CCM) a raflé la quasi-totalité des sièges aux législatives. Des scrutins qualifiés de mascarade par l’opposition et des diplomates.

L’opposant de 52 ans, qui boite à la suite de ses blessures, connaissait les risques d’une telle candidature.

Il n’a pas été surpris de la victoire écrasante de son adversaire.

Avant le vote, il avait été contacté par un homme qui s’est présenté comme un haut gradé de l’armée.

“Ce général m’a dit: +Magufuli aura 12 millions de voix et vous trois millions. C’est ce qu’ils ont décidé+”, a-t-il raconté à l’AFP.

“Et vous savez quoi ? C’est exactement ce que Magufuli a obtenu – environ 12,5 millions. Je n’ai pas eu trois millions mais 1,9 million”, précise-t-il.

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont demandé à la Tanzanie d’enquêter sur les allégations d’irrégularités électorales et de violences, au cours desquelles 20 personnes sont mortes, selon l’opposition. 

Ce qui a suivi la proclamation des résultats n’était pas non plus inattendu mais l’a terrifié.

ARTICLES SIMILAIRES

Malawi: la peine de mort jugée “inconstitutionnelle”

SIKKA TV

Présidentielle au Tchad: premier meeting de Déby dans un stade comble

SIKKA TV

Zambie: Des dizaines de mouchoirs blancs en hommage à Kenneth Kaunda

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies