fbpx
SIKKA TV

Trump aurait envisagé de déclarer la loi martiale pour renverser les résultats de l’élection, selon la presse

Ecouter l'article

Le président américain s’entête toujours dans son refus de reconnaître sa défaite. Au point d’envisager la loi martiale pour renverser les résultats de l’élection. C’est ce que révèle la presse américaine.

L’idée aurait été évoquée lors d’une réunion à la Maison Blanche, en fin de semaine dernière. C’est ce que rapporte le New York Times. Le quotidien explique que Donald Trump s’entretenait avec ses conseillers, ses avocats ainsi que son ancien conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn. C’est ce dernier qui aurait suggéré le recours à la loi martiale, déclenchant de vifs échanges avec les conseillers de Donald Trump.

Selon le New York Times, Mark Meadows, le chef de cabinet de la Maison Blanche ainsi que Rudy Giuliani, le propre avocat de Donald Trump, se seraient vivement opposés à cette idée.

Il se seraient également opposés à la volonté du président de confier à Sidney Powell une enquête sur les allégations de fraude électorale. L’avocate, qui fait partie de l’équipe légale de Donald Trump, s’était notamment illustrée en suggérant que Hugo Chavez était derrière la défaite du président républicain; alors que le dirigeant vénézuélien est décédé en 2013.

Apparemment, les deux camps auraient même échangé des insultes. Sidney Powell et Michael Flynn auraient accusé les conseillers du président de l’abandonner et de ne pas le soutenir dans sa quête pour renverser les résultats.

Des informations démenties sur Twitter par Donald Trump qui a une nouvelle fois accusé la presse américaine de rapporter de fausses informations.

Avec Rfi.fr

ARTICLES SIMILAIRES

Égypte: collision mortelle entre deux trains, Sissi promet une sanction

SIKKA TV

Nigeria: la reddition de jihadistes fait débat sur la stratégie de guerre

SIKKA TV

Fuyant la guerre, des Ethiopiens accueillis dans des maisons soudanaises

SIKKA TV

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Politique de confidentialité et cookies